Pose de carrelage mural DIY

Équipées des bons outils, du matériel adapté et de quelques notions de bricolage, de nombreuses personnes se lancent désormais dans la pose de carrelage. Il leur suffit de suivre minutieusement les différentes étapes et de prendre certaines précautions. Si vous avez prévu de remplacer les carreaux de votre salle de bains ou de votre cuisine, ces quelques conseils vous seront utiles.

Poser du carrelage : le matériel nécessaire

Pour poser soi-même le carrelage d’une salle de bains ou la crédence d’une cuisine, il faut prévoir d’acheter les carreaux, mais également un mortier colle, un mortier pour les joints et des croisillons. Ces derniers servent à positionner les carreaux et à prévoir l’espace disponible pour les joints.

Si votre objectif du printemps est de vous atteler au carrelage dans l’une de vos pièces, n’hésitez pas à gagner du temps en commandant en ligne votre matériel et vos outils sur le site espace-bricolage.fr, une boutique de bricolage spécialisée dans l’outillage de grandes marques. Une petite astuce consiste à acheter 10% de carrelage supplémentaire pour prévenir les casses ou les éventuelles erreurs dans les découpes.

Les outils pour se lancer dans le carrelage

Le métier de carreleur ne s’improvise pas, même le temps d’un week-end ! Il convient de s’équiper correctement pour ne manquer d’aucun outil pendant les travaux.

Pour réussir la pose de carreaux, vous aurez besoin d’une machine à découper le carrelage, également appelée “carrelette”. Il existe des modèles manuels et des modèles électriques. Équipez-vous également d’une truelle, d’une spatule dentée, d’un mètre et d’un maillet en caoutchouc. Vous aurez aussi besoin d’une raclette en caoutchouc, d’un niveau à bulle, d’une règle, d’une équerre de maçon, d’un chiffon et d’une éponge.

pose carrelage diy bricolage

La pose du carrelage

Une fois équipé, respectez les différentes étapes suivantes pour la pose de votre carrelage.

Étape 1 : la préparation du support

Le nouveau carrelage nécessite un support propre et dépourvu de moisissure, de poussière et de saleté. Si besoin, n’hésitez pas à passer l’aspirateur et à nettoyer le mur. Veillez à bien sécher le support, car l’humidité entrave la tenue des carreaux. En outre, prévoyez un ragréage si le mur n’est pas suffisamment plat. Cette tâche peut être réalisée par un artisan qualifié dans la préparation de mur.

Étape 2 : le plan de pose

Le plan de pose ou “calepinage” consiste à positionner les carreaux sans les coller. Il s’agit surtout de les aligner au préalable afin d’anticiper le rendu final ainsi que les découpes à réaliser. Techniquement, le type de pose sera déterminé en fonction de la configuration de la pièce. Ainsi, une pose réalisée dans l’axe de l’entrée permet d’avoir des carreaux parfaitement entiers dès le départ. Sinon, la pose peut commencer au centre et s’étendre progressivement sur les côtés. L’usage de croisillons se révèle indispensable pour garder la même distance entre les carreaux.

Étape 3 : l’encollage

Commencez par appliquer le mortier colle sur une surface de 1,5m². Vous aurez besoin d’une spatule dentée pour assurer une meilleure adhérence. Une astuce consiste à appliquer une fine couche de colle sous chaque carreau avant de le fixer au mur.

Étape 4 : la pose

La pose des carreaux l’un après l’autre nécessite une grande minutie. Vous devez en effet poser délicatement chaque carreau en suivant les lignes tracées lors du calepinage. Tapotez ensuite sur le carreau avec le maillet en caoutchouc et placez les croisillons à chaque angle. Le niveau à bulle sera également nécessaire pour vérifier le bon alignement des carreaux. Pour les découpes, il suffit de reporter les dimensions de découpe sur le carreau. Vous vous servirez ensuite de la machine à découper pour réaliser cette tâche proprement.

Étape 5 : la pose de joints

Une pause de 24h sera nécessaire avant la pose des joints. Le carrelage doit être suffisamment sec avant d’y appliquer le mortier à joints. Ce dernier sèche en une quinzaine de minutes. Un chiffon suffit pour enlever les joints qui dépassent.

S’il est chez vous grand temps de redonner un coup de jeune au carrelage de la cuisine ou de la salle de bains, n’hésitez pas à vous lancer ! Avec les bons équipements et quelques conseils avisés, vous serez fier d’avoir accompli une telle tâche généralement réservée aux professionnels.

Revenir en haut de page